Bienvenue en l'île du Tourment... Bon Rp
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran

Aller en bas 
AuteurMessage
Tallie Ney
-*- Sans Distinction -*-
Tallie Ney

Messages : 16
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25
Localisation : La salle à manger *O*

Feuille de personnage
Race & Classe: Korrigane Élémentaire
Capital En Pièces d'Or: 25
Capital en Pièces de Folie: 0

[Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran   Empty
MessageSujet: [Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran    [Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran   EmptyLun 28 Juin - 10:25

Certes, quand la Folie lui avait proposé son pouvoir, elle ne lui avait pas mentit. Néanmoins, jamais elle n'aurait cru que changer de formes demandait autant d'efforts, et on lui avait évidement bien gardé de la mettre au courant ! Il ne suffisait pas de se transformer en gros baraqué tellement musclé qu'il ne passe plus les portes, pour réussir à porter une montagne et savoir engloutir une quantité astronomique d'alcool tout en restant tout à fait et horriblement sobre... Nan, à la place, elle se retrouvait clouée au sol par le poids de sa musculature sans réussir à se lever avant un bon quart d'heure ! Réduite aux capacité d'un enfant qui ne sait même pas retenir sa vessie... Il lui fallait en général une bonne journée pour réussir à s'habituer à une nouvelle forme qu'elle pourra réutiliser à volonté ensuite ! C'était ça l'apprentissage... Mais qu'est ce que c'est barbant !
Elle maîtrisait déjà plusieurs apparences assez convenablement pour ne pas avoir l'air d'un kiwi sur patte quand elle se métamorphosait... De quoi être fière, je vous assure !

Aujourd'hui elle avait décidé de tester une nouvelle forme. Une forme qui pouvait se révéler étrangement pratique dans certaine situation, mais seulement une fois qu'elle saura l'utiliser. Le hic, c'est que, qui dit plus pratique, dit plus difficile... D'abord parce qu'une petite taille c'était vraiment compliqué, presqu'autant que les grandes d'ailleurs (sûrement à cause de la gravité !), ensuite parce que les poils ça grappe horriblement et en plus, ça permet d'avoir des amis ectoparasites qui ne savent pas retenir leurs pulsions sanguines ! Enfin, parce qu'avoir une grande queue, quand on en a pas l'habitude, c'est plutôt dérangeant .. (Le premier qui se méprend sur le sens de ma phrase, je l'achève à coup de hache.)
En même temps, être un singe quand on avait de mauvaises intentions, ça comportait de nombreux avantages. Bah oui, parce qu'ici, ce n'est pas ce qui manquait des singes (Eh oui, vous avez de quoi vous sentir visé là) et que, par conséquent, c'était une apparence qui comportait l'avantage de passer inaperçu. En outre, ces petits êtres agiles pouvaient facilement se faufiler n'importe où, entre autre assez prêt des gens qui protègent mal leurs objets de valeurs... Et leurs sous-sous !

Alors voilà. Elle avait passé sa matinée dans la forêt d'Izâr à réréréréréréapprendre à marcher, puis durant une bonne partie de l'après midi, à se déplacer habilement, pour enfin réussir à atteindre son plus grand rêve... Savoir jouer à Tarzan en se balançant de liane en liane.
Maintenant qu'elle savait maîtriser sa queue, il était temps de passer à l'action ! Tallie avait alors rejoint le village d'Aval, un petit village pourtant remplie de Témoriens à cette heure de l'après midi, venus se divertir dans les petites rues qui reprenaient peu à peu vie suite à la descente progressive de la chaleur. Les odeurs parfumées et appétissantes qui montaient de chacune des étales de la rues lui rappelèrent rapidement qu'elle n'avait pas encore touché à de la nourriture de la journée... Son regard et son odorat s'arrêta plus particulièrement sur une jeune personne qui tenait dans sa main un objet jaune et allongé en forme de... Banane !! Son ventre se mit alors à pousser un horrible grognement... L'instinct animal, sans doute.

Du haut de son toit, le petit singe entreprit donc d'une démarche disgracieuse, une approche discrète de l'objet convoité. Devait elle tenter une approche silencieuse ou bien jouer sur l'effet de surprise ? Allons y pour l'approche silencieuse.
Ni vue, ni connue, Tallie était arrivée à la hauteur de sa victime. Comme de par le plus grand des hasard, celle ci était en train de passer sous une poutre qui rejoignait chaque côté de la rue. C'était une aubaine ! Le petit singe s'engagea sur ce mini-pont juste à temps pour pouvoir se retourner, s'abaisser et louper sa proie !
Mais le pire du pire, c'est que la pauvre banane avait été entamé par l'énergumène qui la tenait... Il était trop tard pour la discrétion, il fallait passer à l'effet de surprise.

S'appuyant alors sur la poutre, elle fit un magnifique bond qui la fit atterrir sur l'épaule gauche du mangeur de banane. Sans perde plus de temps, elle se jeta sur la banane, mordit brutalement la main qui la tenait et qui finit par céder, s'empara de la banane avant de s'échapper avec son trésor par un nouveau bond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didi
/#Fanatique de l'Ordre#\
/#Fanatique de l'Ordre#\
Didi

Messages : 65
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 27
Localisation : Dans un bain de sang

Feuille de personnage
Race & Classe: mi-vampire, mi-humaine et gurerrier
Capital En Pièces d'Or: 175
Capital en Pièces de Folie: 0

[Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran   Empty
MessageSujet: Re: [Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran    [Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran   EmptyLun 5 Juil - 17:31

-Drim ! Au pied !

Didi jeta un regard noir au loup, et lui enfonça un doigt dans l'œil. Drim émit un léger grognement, et se recroquevilla sous le regard sévère de sa maîtresse. Quelque soit les punitions qu'elle lui infligeait, il n'avait jamais levé la main sur elle. Didi savourait cette sensation de puissance, avec autant de délice qu'elle savourait le goût pétillant du sang. Voilà bien longtemps que l'Ordre ne lui avait pas donné une seule mission, et Didi s'ennuyait ferme. Elle avait bien décimé deux ou trois personnes, vidé le sang de quelques autres, et torturés les rares qui étaient vivants, mais maintenant, elle déambulait ainsi dans le village d'Aval sans trop savoir quoi faire. La Folie ne s'était pas manifestée depuis un bon bout de temps, et elle n'avait pu mettre la main sur aucun de ses membres. Le plaisir d'entendre les cris d'agonie alors qu'elle leur arrache les orteils un par un lui manquait effroyablement. Au lieu de ça, elle errait à travers le monde, telle une pauvre âme dépourvue de pensées et de sensations.
La chaleur s'était faite de moins en moins présente, au fur et à mesure que la soirée approchait. Le soleil ne se coucherait peut être pas tout de suite, mais il faisait suffisamment frais pour que le bourg reprenne un tant soit peu d'animation. Les odeurs parfumées des étales qui l'entouraient réveillait sa gourmandise humaine, éternellement inassouvie. Didi s'arrêta devant l'une d'elle, et fixa avec intensité le poulet qui grillait amoureusement sur la brochette. A ses côtés, Drim se pourlécha les babines, mais Didi n'y prêta aucune attention. De même, elle ignora superbement les regards qui se posaient sur elle. D'un, elle en avait maintenant l'habitude, et s'en amusait plus qu'autre chose. De toute façon, son étrange cape brumeuse rouge, avait de quoi attirer les regards. Qui plus est, Drim n'était pas un loup qu'on avait l'habitude de voir, et sa taille avait de quoi être impressionnante. Et encore, elle avait dissimulé son épée sous sa cape cette fois-ci.

Didi poussa un soupir, et s'éloigna de l'étale. Le fait qu'elle gardait pratiquement toujours son visage caché sous sa capuche ne lui facilitait pas la tâche. Elle aurait pu faire les yeux doux au patron du stand, et s'emparer du poulet ensuite, mais il n'y avait absolument rien d'amuser là-dedans. Didi donnerait n'importe quoi pour une bonne bataille. Quelque chose qui la distrairait, la sortirait de cet ennui abominable.
Ce fut à ce moment là que ses yeux se posèrent sur le singe. Son âme enfantine regarda avec un vif intérêt la petite bête poilue vagabonder dans les rues du village. Étrangement, il semblait très bien savoir ce qu'il voulait. Drim poussa un grognement, lui signifiant ainsi qu'il l'avait vu également. La créature s'arrêta soudainement, le regard dirigé vers une jeune personne. Les lèvres de Didi se retroussèrent en un petit sourire alors qu'elle distinguait la banane que cette personne tenait dans les mains, attendant avec impatience la suite des évènements. Si tout se déroulait comme elle le pensait, le singe n'allait pas tarder à s'emparer de l'objet tant convoité. Aussitôt pensé, aussitôt fait. Le singe s'approcha discrètement du fruit, et grimpa sur la poutre qui surplombait la foule, là où la personne passait. Puis, elle se pencha, prête à s'emparer du fruit tant désiré, mais loupa maladroitement sa proie, arrachant un ricanement moqueur à la petite fille. Le propriétaire du fruit choisit ce moment pour mordre avidement dans la banane et Didi éclata de rire. Ce rire si propre aux enfants, loin de cette folie démentielle qui l'habitait lorsqu'elle combattait ou mangeait. Un vrai petit rire, doux, cristallin, qui caractérisait tout ceux de son âge.
Soudain, après un bond magnifique, le singe quitta la poutre, pour se poser sur l'épaule de la personne, mordre avidement dans la main, s'emparer de la banane, et s'enfuir en courant. La personne resta un moment interdite avant de pousser un cri de surprise, qui renforça le fou rire de Didi.

-Je veux ! dit-elle entre deux rires, alors que les gens continuer de la fixer avec surprise.

Ce petit bout de singe lui plaisait énormément. Il s'entendrait sûrement très bien avec Drim. Et puis elle pourrait s'amuser de plein de choses avec lui. D'un mouvement brusque, elle plongea son regard dans celui de Drim et répéta avec force :

-Je veux le singe !

Drim la fixa un moment, jugeant ses paroles, avant de cligner une fois des yeux. Il avait compris. Bien évidemment, Drim comprenait tout. Sans un mot, Didi fondit dans la foule, à la poursuite de l'animal, suivi de près par ce loup surnaturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Libre] « Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l'homme n'est pas loin. » Emil Michel Cioran
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Bonjour dans toutes les langues
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Une petite baignade [libre]
» 07. Une pour toutes et toutes pour une !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aetherius :: Alentours de Témoras :: Le Village d'Aval-
Sauter vers: